Partager  

Segeco / Brumm : première SPE française ?

il y a 5 mois

Toujours désireux d’innover et de répondre à l’ensemble des besoins de ses clients en leur proposant un guichet unique, Segeco s’est rapproché du cabinet d’avocats Brumm & Associés en novembre 2017, complétant ainsi son expertise dans les métiers du Droit ainsi que le déploiement de ses spécialistes en proximité.

Cette association est pourtant différente des précédents rapprochements effectués par Segeco avec d’autres métiers (comme les consultants en recrutement de chez Teal & Talented ou les experts en sécurité de Securymind)… Elle est même « exceptionnelle », pionnière, car rendue possible par la toute récente parution des décrets d’application de la loi dite « Macron », autorisant pour la première fois l’association des professionnels du Droit et du Chiffre au sein d’une structure commune : la Société Pluri Professionnelle d’Exercice ! La SPE est une modalité d’exercice encore peu connue et confidentielle : si cette structure apporte à l’entreprise synergie et valeur, elle est avant tout imaginée au service du client.

 

Une évolution logique et essentielle

 

Stéphane Chouvellon, l’un des 5 associés du Cabinet Brumm, évoque les querelles historiques entre experts du Droit et du Chiffre, cet « ancien périmètre réservé des Avocats. Les Experts Comptables se sont mis à faire de la Paie, du Juridique… des guerres de chapelle bien connues, stériles et sans avenir. »

Il nous explique comment, dans la continuité de la disparition des Avoués au Tribunal (1971), puis à la Cour (2015), le Législateur a également supprimé les États de Frais, dans cette « volonté d’aller vers plus de simplicité et d’accessibilité pour le justiciable. Bousculée par de profonds changements, la profession devait se remettre en question : nous n’avons pas échappé non plus à l’ «uberisation» de notre métier ! Aujourd’hui sur certains sites Anglais on divorce pour 300€… Nous nous orientions dangereusement vers le modèle anglo-saxon. S’adapter c’est savoir grandir, s’ouvrir et s’associer à d’autres professions. L’activité d’Avocat telle qu’on l’a connue va subsister dans le Pénal, le Droit de la Famille et quelques spécialités mais il est possible que les cabinets individuels soient amenés à revoir leur mode d’exercice par d’éventuels regroupements pour ne pas disparaître»

 

Audace et succès

 

Les 5 Associés de Brumm & Avocats répondent avec beaucoup d’enthousiasme aux approches du Président de Segeco, Jean-Loup Rogé, persuadé lui aussi depuis toujours que la pluri-professionnalité est l’avenir. « Nous sommes dans l’esprit de la loi Macron depuis longtemps », explique Jean-Loup Rogé, « en ce sens que nos activités fonctionnent en synergie […] Travailler à une plus grande échelle est une attente du marché. »

 

Stéphane Chouvellon se souvient que 2 jours après leur première rencontre avec ce-dernier, au printemps 2016, « comme un signe, Lamy annonçait sa fusion avec Fiducial nous savions que nous ne faisions pas fausse route ».

En un an à peine, le projet de SPE est monté. La collaboration des deux équipes est efficace et audacieuse, puisque les décrets définitifs sont publiés quelques mois seulement avant la signature du rapprochement.

« La profession est très heureuse de cette fusion, de nombreux confrères enthousiastes et nos clients ont reçu l’information vraiment positivement », précise Stéphane Chouvellon. « Nous perpétuons la tradition d’innovation du barreau de Lyon : la première Société Civile Professionnelle d’Avocats avait été créée ici à la fin des années 60, aujourd’hui nous créons peut-être dans cette même ville la première SPE… »

Laurence Junod-Fanget, bâtonnière du barreau de Lyon, rapportait ainsi dans la Gazette du Palais, à propos de la création d’une structure inter-ordre visant à répondre aux problématiques déontologiques propres à ces nouvelles SPE : « Cette commission nous permettra de connaître les obligations de chacun des ordres et d’apporter des réponses à tous. Je souhaite que les problèmes qui surgiront dans l’exercice des SPE nous tirent vers le haut […], que nous ayons le plus grand dénominateur commun. Le conflit d’intérêt est par exemple très bien encadré chez les avocats, mais cette notion existe aussi pour les notaires ou les experts comptables. »

Véritable avancée et fierté pour Segeco comme pour le cabinet Brumm & Associés, ce rapprochement répond clairement aux objectifs de l’équipe de 15 avocats  « Évoluer vers le digital, étendre le périmètre géographique de notre intervention sur la Région et sur Paris, répondre à un besoin transversal de nos clients, imaginer de nouveaux process… », autant d’enjeux qui enthousiasment Stéphane C. « Aussi surprenant que cela puisse paraître, nous avions l’habitude de travailler comme des artisans, à la fois dans le développement, la production mais aussi l’intendance. Avoir des services Support, c’est une petite révolution ! »

Du côté de Segeco, la dynamique est claire et tout aussi positive. « Nous voulons aider nos clients à augmenter leur valeur ajoutée », précise Jean-Loup Rogé, « les accompagner, grandir avec eux, et demain leur transmettre nos savoir-faire tout en continuant à faire monter en gamme nos Métiers ».

 

Longue vie à notre SPE et à notre capacité à nous réinventer chaque jour…