Retour à la liste
06 Mar 2017 - Actualité

Une nouvelle prime d’économies d’énergie

Destinée à accélérer la rénovation énergétique des logements et à lutter contre la précarité énergétique, une prime exceptionnelle a été lancée par le gouvernement le 1er mars dernier. Attribuée jusqu’au 31 mars 2018 sous conditions de ressources, elle a pour vocation d’aider les ménages modestes à renouveler leur équipement de chauffage. Le montant de la subvention est très variable, allant de 50 € pour l’installation d’un émetteur électrique à régulation électronique à fonctions avancées, à 800 € pour l’installation d’une chaudière gaz ou fioul à haute performance énergétique et jusqu’à 1 300 € pour une chaudière neuve au bois très performante, par exemple. Cumulable avec le crédit d’impôt transition énergétique, le CITE, cette nouvelle prime est financée par le mécanisme des certificats d’économie d’énergie. Rappelons que ce dispositif oblige les fournisseurs d’énergie et distributeurs de carburants à réaliser des actions d’économie d’énergie auprès de leurs clients sous peine de pénalités. Le volume des obligations assigné à chaque fournisseur va ainsi, une nouvelle fois, fortement augmenter l’an prochain avec même un quasi-triplement pour les actions à destination des ménages modestes. Des objectifs ambitieux mais nécessaires quand on sait que 45 % des ménages pourront, en théorie, bénéficier de cette nouvelle prime, soit plus de 10 millions de foyers.
Les Echos Publishing 2017