Retour à la liste
07 Fév 2017 - Actualité

Des résultats 2016 sous tension, une embellie possible pour 2017…

Le Groupement National des Indépendants (GNI) de l’hôtellerie-restauration vient de publier sa dernière note de conjoncture trimestrielle, ainsi que le bilan de l’année 2016. Il en ressort des résultats sous tension pour les professionnels indépendants du secteur HCR. Ceux-ci ont enregistré un recul de leur chiffre d’affaires de 1,5 % au 4e trimestre 2016 par rapport à ce même trimestre en 2015. Cette baisse, en apparence modérée, est en fait préoccupante car elle est à comparer au 4e trimestre 2015 particulièrement sinistré par les répercussions des attentats (-8,5 % par rapport à 2014). La baisse du chiffre d’affaires en France au 4e trimestre 2016 a été de 1 % pour les restaurateurs, de 1 % pour les hôteliers, de 1,5 % pour les brasseries et de 2,5 % pour les cafés-bars. Les restaurateurs comme les hôteliers enregistrent des résultats moroses à l’Est, mais plus dynamiques à l’Ouest. Le chiffre d’affaires des restaurateurs a ainsi progressé dans les Pays de la Loire (+3,5 %), en Nouvelle-Aquitaine (+2 %), en Occitanie (+1 %) et en Normandie (+1 %). À l’inverse, leur chiffre d’affaires a reculé en PACA (-4 %), en Auvergne Rhône-Alpes (-3,5 %), dans le Centre-Val de Loire (-4 %), dans le Grand Est (-3,5 %) et dans les Hauts-de-France (-2 %). Du côté des hôteliers, la hausse a été de +2,5 % en Bretagne, +2 % dans les Pays de la Loire, +0,5 % en Nouvelle-Aquitaine. Quant aux débits de boissons, ils sont confrontés à une baisse d’activité partout en France sauf en Bretagne (+4 %). Dans ce contexte, comme en 2015, les professionnels restent confrontés à une trésorerie fragilisée : plus d’un quart ont constaté une dégradation de leur bilan financier. Des indicateurs laissent néanmoins penser que les tensions pourraient s’estomper sur 2017 : redressement de la confiance des ménages, amélioration du climat des affaires, légère reprise de la fréquentation en fin d’année, retour progressif des touristes étrangers… Avec toutefois une confiance dans l’avenir variable selon les régions : les professionnels du secteur HCR misent sur une amélioration en Île-de-France et sur la façade atlantique, une stabilisation dans le Nord-Est et l’Occitanie, tandis que l’incertitude perdure en Normandie, Bretagne et PACA.
Les Echos Publishing 2017