Retour à la liste
19 Jan 2017 - Actualité

La santé connectée à l’honneur du CES de Las Vegas 2017

Comme chaque année, le Consumer Electronic Show (CES) organisé début janvier à Las Vegas a été l’occasion de découvrir les dernières innovations dans le domaine de la e-santé. Les nouveaux objets et services qui y ont été présentés prennent résolument le virage du médical. Première grande tendance, celle de la télémédecine et des soins à domicile, avec des solutions permettant le suivi en continu de paramètres médicaux, l’établissement de diagnostics à distance et la surveillance de l’observance thérapeutique, via des piluliers électroniques de plus en plus sophistiqués. Autre tendance remarquée, celle des objets connectés destinés aux patients souffrant de maladies chroniques, comme ces montres connectées développées pour les diabétiques et les apnéiques, ou ces bracelets et brassards connectés permettant d’atténuer les douleurs musculaires et articulaires. Des spécialistes de la robotique médicale ont aussi fait le voyage pour présenter leurs projets de robots compagnons, d’exosquelettes et de prothèses robotiques pour les personnes handicapées. Autant d’innovations dont on perçoit de plus en plus précisément les usages médicaux grâce aux progrès réalisés en matière d’intelligence artificielle (IA). Car c’est une autre grande tendance de ce dernier CES : l’arrivée de nouveaux objets et services dotés d’une intelligence artificielle permettant d’améliorer leurs calculs et leurs prédictions. L’occasion pour le groupe IBM de promouvoir Watson, son programme informatique d’intelligence artificielle, dont la santé constitue l’un des principaux champs d’application. Ce 50e salon a été aussi l’occasion de mettre à l’honneur les acteurs français de la santé connectée, qui s’y sont illustrés par leur dynamisme et leur capacité d’innovation. Pour la deuxième année consécutive, le « Best innovation Award » (prix de la meilleure innovation) a ainsi été accordé à une start-up française, PKVitality, qui a développé la montre connectée K’Track destinée à la prise en charge du diabète. La confirmation que la France a des atouts indéniables et une carte à jouer sur le marché émergent, mais prometteur de la e-santé.
Les Echos Publishing 2016