Retour à la liste
03 Jan 2017 - Actualité

Vers une hausse mesurée du prix du pétrole en 2017

L’année 2016 qui vient de se terminer a été marquée par une hausse continue du prix du baril. En douze mois, le cours du Brent, comme celui du WTI (brut léger américain), sont ainsi passés de 35 $ à 57 $. Une envolée de plus de 60 % que certains considèrent comme un juste rééquilibrage après le décrochage de juin 2014 qui avait fait chuter, en moins de 6 mois, le prix du baril de Brent de 110 $ à 50 $ et celui du WTI de 102 $ à 46 $. Pour éviter qu’une telle baisse du prix de l’or noir ne se reproduise, les membres des pays exportateurs de pétrole (Opep) se sont entendus, en novembre dernier, pour réduire leur production de 1,2 million de barils par jour. Onze autres pays producteurs de pétrole, dont la Russie, se sont à leur tour engagés, par un accord signé avec l’Opep en décembre dernier, à réduire leur production de près de 600 000 barils par jour. Une stabilisation attendue pour 2017 29 analystes spécialistes des matières premières ont été interrogés sur l’évolution des cours du pétrole par Reuters. Selon eux, même si les engagements qui viennent d’être signés ne sont pas totalement respectés pour tous les pays producteurs, une augmentation modérée devrait intervenir au cours de l’année. Le prix moyen du baril de Brent, qui était de 45 $ en 2016, pourrait ainsi atteindre 56,90 $ en 2017. Celui du WTI passerait dans le même temps de 43,38 $ (prix moyen 2016) à 55,18 $ en 2017. La politique de relance de production pétrolière américaine, annoncée par Donald Trump durant sa campagne, pourrait cependant, si elle est mise en œuvre, venir contrarier les prévisions des analystes.
Les Echos Publishing 2016