Retour à la liste
20 Déc 2016 - Actualité

Égalité salariale en Europe

Les Français sont les premiers à considérer que leur pays est un des champions des inégalités salariales. Pour s’en convaincre, il suffit d’ailleurs de se plonger dans les programmes de certains candidats aux prochaines élections présidentielles ou plus simplement d’interroger son entourage. Mais dans la réalité, la situation est un peu différente, du moins si l’on décide de ne pas prendre comme seules références le Smic et le traitement des patrons du Cac 40, mais de regarder les moyennes. Un parti pris adopté par le très sérieux institut d’analyse statistique de l’Union européenne (Eurostat) pour mener à bien sa toute dernière étude sur la structure des salaires en Europe. Un ratio de 2,7 Celle-ci nous apprend qu’en France les 10 % des salariés les mieux payés gagnent, en moyenne, 2,7 fois plus que les 10 % de salariés les moins bien payés. Un ratio qui offre à notre pays, contre toute attente, non pas la première place sur le podium des inégalités mais la 22e, sur un total de 26 pays étudiés. Pour mémoire, le ratio de l’Allemagne, exemple européen de la négociation syndicale, est supérieur à 3,5. Quant aux premières places du podium, elles sont occupées par la Pologne et la Roumanie (avec un ratio de 4,6), Chypre (4,5) et le Portugal (4,3). Sans surprise, les champions de l’égalité salariale se trouvent dans le nord de l’Europe. La palme revenant à la Suède avec un ratio de 2,1, suivie de la Belgique, du Danemark et de la Finlande (2,4). La France se plaçant juste derrière.
Les Echos Publishing 2016