Retour à la liste
16 Avr 2019 - Actualité

Tourisme : fréquentation encore record en 2018 !

La fréquentation des hébergements collectifs touristiques a gagné 9 millions de nuitées (+ 2,2 % par rapport à 2017) pour s’établir à 438,2 millions de nuitées en 2018. C’est un nouveau record battu, et ce malgré les mouvements sociaux (grèves au printemps, « Gilets jaunes » en fin d’année). Le dynamisme, certes moins soutenu qu’en 2017 (+ 5,6 %) se démarque néanmoins de la croissance « flat » sur la période 2011-2016 avec une fréquentation comprise entre 400 et 412 millions de nuitées. L’hôtellerie, toujours premier mode d’hébergement collectif avec 215 millions de nuitées, croit de + 2,4 %, et ce malgré la concurrence des logements loués par les particuliers sur le net. Elle progresse grâce à la clientèle étrangère (+ 7,6 %), notamment américaine (+ 16 %), italienne (+ 13,2 %), espagnole (+ 11 %) et allemande (+ 9,4 %). C’est la clientèle japonaise (+ 18 %) qui affiche la plus forte croissance avec des nuitées (1,6 million) toujours très en deçà des 2,5 millions de nuitées réalisées en moyenne sur la période 2010-2014. De son côté, l’hôtellerie de plein air affiche une évolution plus modeste à + 0,8 % pour 125 millions de nuitées. Après une hausse de 6 % l’année passée, la stabilité des nuitées (+ 0,1 %) auprès de la clientèle française s’explique par une présence en recul sur juillet (vacances scolaires plus tardives, Coupe du monde de football). Celle-ci accapare toutefois 68 % des nuitées reflétant l’engouement persistant des Français pour le camping. Parmi les AHCT (autres hébergements collectifs touristiques), les résidences de tourisme et hôtelières captent les trois quarts de la fréquentation avec 74,1 millions de nuitées. C’est le mode d’hébergement le plus dynamique (+ 4,5 %) porté par la clientèle française (+ 5,6 %). Les villages de vacances, maisons familiales, auberges de jeunesse ont généré 24,2 millions de nuitées et une croissance plus modérée de + 1,2 % tirée par les non-résidents (+ 16,4 %). Selon la catégorie, dans l’hôtellerie comme dans les campings, plus l’établissement est classé, plus son taux d’occupation reste élevé : 64 % pour les hôtels classés contre 54 % pour les non-classés ; 37 % pour les campings classés contre 23 % pour les non classés. Le haut de gamme continue à tirer la fréquentation vers le haut : les nuitées en hôtels 4 étoiles et 5 étoiles ont enregistré une croissance de respectivement + 5,9 % et + 6 % et dans les campings 4 étoiles et 5 étoiles, de respectivement + 3,8 % et + 2,9 %.
Les Echos Publishing 2019