Retour à la liste
08 Avr 2019 - Actualité

Le marché de la régulation et de la gestion technique des bâtiments accélère

« Une croissance modeste mais un secteur en bonne santé ». C’est en ces termes que Daniel Napar, Président du syndicat des Automatismes du génie climatique et de la régulation (ACR) qui réunit les 14 plus gros fabricants de matériels de régulation et de Gestion Technique des Bâtiments (GTB), a résumé la performance du marché en 2018. Le chiffre d’affaires cumulé de ces leaders mondiaux comme Siemens, Schneider Electric et Honeywell, réalisé dans la vente de produits et de services pour l’équipement des bâtiments résidentiels et tertiaires, a progressé de 1,6 % l’an passé, à 334,3 M€. Des résultats qui font suite à une année 2017 en hausse de 1,2 %. 60 % de l’activité provient de la régulation des équipements de génie climatique, un segment qui reste, et de loin, le premier débouché du secteur. En revanche, ce sont désormais les segments du chauffage collectif (solutions d’équilibrage, robinets autonomes, thermostats connectés…) et de GTB (régulateurs intelligents, solutions multi services…), tous deux en croissance de 3 % en 2018, qui dynamisent le marché. Pour 2019, la tendance devrait se maintenir, selon ACR qui anticipe une progression encore supérieure du marché, portée par « une demande toujours plus forte pour les solutions à haute valeur ajoutée ». Des perspectives prometteuses, mais qui restent limitées par la forte pression sur les prix qu’exercent les nouveaux entrants, parfois « incapables de fournir des solutions pérennes, facilement duplicables et interopérables » s’est insurgé Daniel Napar. Le Président a également souligné une certaine résistance de la distribution professionnelle, moins encline à proposer les nouvelles solutions technologiques que les GSB.
Les Echos Publishing 2019