Retour à la liste
28 Mar 2019 - Actualité

Le groupe DomusVi accélère son développement dans l’aide à domicile

Activité complémentaire à celles des Ehpad et des résidences seniors, l’aide à domicile constitue pour le groupe un axe de croissance stratégique, soutenu à la fois par croissance interne (ouverture régulière d’agences locales) et externe (acquisition, en 2013, de Nurse Alliance et en 2016, de Domidom Soins). Afin de compléter son implantation nationale et renforcer son réseau déjà existant de 57 agences, DomusVi Aide à domicile se tourne vers le système de la franchise. Il opte pour le mode mandataire, ce qui a pour avantage d’alléger les tâches administratives des futurs franchisés, lesquels pourront se concentrer sur le développement commercial et la gestion de leurs intervenants. Le « Contrat de franchise Equilibré DomusVi Domicile » prévoit un apport initial de 20 000 € et une formation de 3 semaines, destinée à donner aux franchisés les clés de réussite dans cette activité complexe à gérer sur les plans organisationnel et humain. Les activités de DomusVi Aide à domicile s’organisent autour de 4 grands pôles de services destinés au « Grand Âge », aux personnes en situation de handicap, aux malades nécessitant des soins infirmiers à domicile et de manière non spécifique, à toute personne ayant besoin de faire appel à des prestations de tâches ménagères. Créer un continuum de prise en charge dans le domaine de la dépendance DomusVi Aide à domicile s’inscrit dans la stratégie de diversification du groupe vers les prestations de services et de soins à domicile, en complément de ses résidences médicalisées, résidences seniors, hôpitaux psychiatriques et centres pour handicapés. L’objectif est de générer des synergies entre ces différentes activités généralement concentrées géographiquement. En optant pour le système de la franchise, DomusVi compte ainsi renforcer ces synergies et accélérer son développement sur le secteur prometteur de la dépendance et de la prise en charge à domicile des personnes âgées. Un secteur qui attend les propositions du gouvernement en matière de financement, d’organisation et de gestion des ressources humaines. Dominique Libault, président du Haut conseil au financement de la protection sociale, vient de remettre à Agnès Buzyn, ministre de la Santé, son rapport sur la prise en charge de la perte d’autonomie, document préparatoire à la future loi sur la dépendance prévue cette année.
Les Echos Publishing 2019