Retour à la liste
08 Mar 2019 - Actualité

Une année décevante pour les ventes d’électroménager en France

En 2018, les achats d’électroménager sont restés stables par rapport à l’année précédente, à 8,2 Mds€, selon les derniers chiffres du Gifam, le groupement des marques d’appareils pour la maison. La baisse du marché de l’immobilier neuf et la conjoncture économique difficile expliquent cette atonie. « 2008 est une année particulière, mêlant baisse des achats de produits manufacturés, augmentation des prix à la consommation, coup de frein de la construction et, en fin d’année, une fréquentation des magasins en baisse sous l’impact des mouvements sociaux » indique ainsi Brigitte Petit, Présidente du Gifam. Dans le détail, le petit électroménager a vu ses ventes progresser de 0,5 %. Les ventes ont, cette année encore, été tirées par le segment de l’entretien des sols, en progression de plus de 8 %. Les achats d’aspirateurs balais ont ainsi progressé de 47 % et ceux d’aspirateurs « eau et poussière » de 23 %. Le segment du « confort domestique » est également en croissance, à +11 %, grâce au dynamisme des ventes d’appareils de traitements de l’air et de ventilateurs. Tous les autres segments du petit électroménager sont en baisse. Le plus fort recul concerne le soin du linge, en repli de plus de 7 %, devant les appareils pour le petit déjeuner (-2 %), les produits de préparation culinaire (-1 %) et ceux pour la cuisson des aliments (-1 %). Le gros électroménager a été, cette année, particulièrement impacté par la faible dynamique du marché immobilier. Ainsi, ses ventes ont affiché une baisse de 0,9 % en 2018, à 5,2 Mds€. Seul le segment du lavage est resté stable grâce au succès des sèche-linge. La cuisson est en recul de 2 % en raison du fort repli des achats de cuisinières. Le froid est également à la peine avec des ventes en baisse de 1 % malgré la bonne performance des caves à vin (+7 %).
Les Echos Publishing 2019