Retour à la liste
27 Fév 2019 - Actualité

E-parapharmacie : Pharmasimple renforce ses positions

Pharmasimple, qui souhaite devenir l’un des leaders européens de la parapharmacie en ligne, se donne les moyens de ses ambitions. Il vient de se porter acquéreur pour 8 millions d’euros de la société Enova Santé, éditrice du site « 1001Pharmacies.com », l’un des précurseurs du e-commerce dans le domaine des produits de santé, de beauté et d’hygiène. Co-fondée en 2011 par 2 jeunes start-uppeurs, Cédric O’Neill et Sabine Safi, cette place de marché référence quelque 30 000 produits, revendique 500 000 visiteurs par mois et travaille avec environ 900 officines et fabricants (cosmétiques, capillaires, compléments alimentaires, produits vétérinaires...). Grâce à cette opération, Pharmasimple se hisse à la première place du marché français en termes de trafic naturel (1,3 million de visiteurs mensuels). Une position décrochée grâce à une première acquisition menée l’année dernière, celle du site français ParapharmaZen. Le chiffre d’affaires consolidé pro forma de la nouvelle entité s’établit à 23,6 millions d’euros. L’acquisition d’Enova Santé repose sur un financement mixte, associant paiement en action Pharmasimple (25 €/action) et émission d’obligations convertibles avec un terme de 4 ans. L’opération, qui valorise l’acquéreur à hauteur de 36,5 millions d’euros, permet aux anciens actionnaires de 1001Pharmacies (business angels et fonds d’investissement Newfund) d’entrer au capital du groupe belge. Augmentation de capital et nouvelles acquisitions en Europe Pharmasimple ne compte pas s’arrêter là. Il envisage une augmentation de capital, ce qui lui permettrait de financer sa stratégie de build up et de participer à la consolidation du marché européen de la parapharmacie en ligne. Pour son président, Michael Willems, ce marché, de taille encore modeste, devrait décoller dans les années à venir, avec des taux de progression annuels à 2 chiffres. Pour capter ce potentiel de croissance, Pharmasimple a récemment remis à plat son organisation logistique (nouveaux entrepôts, réduction des délais de traitement des commandes, nouvel outil ERP…) et recentré son modèle vers le référencement naturel (SEO) afin de baisser ses coûts d’acquisition client. Objectif : tripler son chiffre d’affaires annuel pour atteindre 100 millions d’euros dans 5 ans.
Les Echos Publishing 2019