Retour à la liste
08 Fév 2019 - Actualité

Les ventes de bandes dessinées poursuivent leur croissance

Les ventes de bandes dessinées se sont élevées à 510 M€ en 2018, avec 44 millions d’albums vendus, selon les chiffres du panéliste GfK publiés à l’occasion du 46e Festival d’Angoulême qui s’est déroulé du 24 au 27 janvier dernier. Elles ont ainsi progressé de 2 %, après une très bonne année 2017 lors de laquelle les ventes avaient grimpé de 9 % grâce au succès de l’album Astérix et la Transitalique vendu à 1,6 million d’exemplaires. Avec 38 % des volumes vendus, le manga est aujourd’hui le segment star du marché français de la bande dessinée et aussi le plus dynamique avec une croissance des volumes vendus de 11 % sur l’année, à 16,6 millions d’exemplaires. Les comics américains se portent également bien avec une croissance des volumes vendus de 5 %, tirés par les albums dédiés aux super-héros, en progression de 8 %. En revanche, les BD pour enfants, qui représentent environ un quart du marché, voient leurs volumes de ventes baisser de 5 %, tout comme les BD « de genre » à -2 %. Les séries font la course en tête Du côté des succès éditoriaux de l’année, Lucky Luke – Un cow-boy à Paris, truste la première place du podium avec plus de 319 000 exemplaires vendus, devant le 12e album de Blake et Mortimer, La vallée des immortels, écoulé à plus de 280 000 exemplaires. Suivent ensuite le volume 4 de L’arabe du futur de Riad Satouf, Dans la combi de Thomas Pesquet de Marion Montaigne et le volume 5 de la série Les vieux fourneaux de Paul Cauuet et Wilfrid Lupano.
Les Echos Publishing 2019