Retour à la liste
26 Déc 2018 - Actualité

Forte croissance pour la livraison de repas

Selon l’institut NPD Group, la livraison de repas en France a poursuivi son ascension en 2018 avec une croissance de +20 % (en cumul annuel mobile à septembre 2018) portée par la restauration rapide. La livraison de repas totalise désormais 160 millions de visites en restauration commerciale, soit 3 % des visites totales du marché. Côté moments de consommation, le dîner s’impose comme le moment phare. Il concentre la moitié des commandes et a enregistré une croissance de plus de 15 % en un an. Le petit-déjeuner a progressé au même rythme et représente un nouveau levier de croissance en boulangeries/sandwicheries. « Alors que le business global de la restauration commerciale est concentré autour du déjeuner, la livraison à domicile s’avère ultra performante à l’heure du dîner. Une aubaine pour les restaurateurs : non seulement les offres et les menus sont moins répandus en soirée, mais les consommateurs vont plus facilement se faire plaisir une fois la journée derrière eux. Une alchimie gagnante puisque le ticket moyen des commandes passées en livraison en soirée est de 9,70 € - contre 7,10 € le midi » commente l’institut. En termes de produits commandés, la pizza conserve sa première place devant le sandwich, suivi du burger mais les évolutions sont contrastées. En 5 ans, la pizza et le sandwich sont en recul (respectivement de -11 % et -9 %) tandis que le burger poursuit son essor (doublement du volume de ses ventes en 5 ans). Côté mode de commande, les commandes livrées passées par internet (via le site du restaurant, un agrégateur ou une application mobile) accaparent 50 % du marché. Elles ont bondi de 66 %, dynamisées notamment par la forte croissance de l’activité des plates-formes d’intermédiation incluant la livraison. À elles seules, les commandes passées depuis une application mobile ont progressé de 38 % et sont particulièrement utilisées par les Millennials. Cette cible est prioritaire à travailler puisque les 18-35 ans représentent 50 % des adeptes de la livraison.
Les Echos Publishing 2018