Retour à la liste
13 Déc 2018 - Actualité

Blablacar va intégrer l’offre de Ouibus

Annoncé début novembre, le rachat par Blablacar de la filiale d’autocars de la SNCF peut étonner. Créé en 2006, le leader du covoiturage est encore déficitaire, tout comme Ouibus dont les pertes représentent quasiment les deux tiers de son chiffre d’affaires. Mais selon la start-up, les activités de covoiturage et d’autocars sont complémentaires. Blablacar et Ouibus l’avaient d’ailleurs déjà prouvé au printemps en s’associant pour faire face à l’explosion de la demande pendant les grèves SNCF. Par ailleurs, la plate-forme de covoiturage propose déjà de l’autocar en Russie grâce à un partenariat. L’intégration de Ouibus va permettre à Blablacar d’étoffer son offre au niveau européen et, à terme peut-être, au niveau mondial. En France, la présence des offres de covoiturage et d’autocars sur OUI.sncf devrait constituer un formidable levier de croissance pour l’entreprise. Avec 16 millions de visiteurs uniques chaque mois, OUI.sncf est la première agence de voyage de l’Hexagone. Les enjeux pour Ouibus resteront de poursuivre son développement et de rester sur une trajectoire d’amélioration des performances et d’atteinte de l’équilibre d’ici 2020. Pour cela, l’ex-filiale de la SNCF pourra capitaliser sur les 65 millions d’utilisateurs dans 22 pays de Blablacar. En parallèle de l’annonce du rachat, un plan de sauvegarde portant sur 100 emplois a également été annoncé pour Ouibus.
Les Echos Publishing 2018