Retour à la liste
21 Nov 2018 - Actualité

Les cadres souvent tentés par la démission

Réalisé par l’Ifop pour le compte de Cadremploi, un récent sondage s’intéresse à un tabou dans le monde du travail : la démission. La démarche menée par l’institut vise à connaître le sentiment des cadres sur ce type de rupture du contrat de travail. Réalisée auprès d’un échantillon représentatif d’un millier de cadres en poste, l’enquête révèle que 62 % d’entre eux ont déjà envisagé de démissionner de leur poste actuel. Un taux qui grimpe à 74 % pour les 18-34 ans et tombe à 49 % chez les plus de 50 ans. Un manque de perspectives professionnelles Lorsqu’on les interroge sur les raisons qui pourraient les inciter à poser leur démission, 38 % citent le manque de perspectives professionnelles, 37 % la faiblesse de leur rémunération et 35 % les mauvaises relations avec leur manager. Mais ce ne sont pas les seules raisons évoquées. Sont également cités : des raisons relevant de la vie personnelle ; le faible intérêt des missions ; l’ambiance au sein de l’équipe ou encore les valeurs de l’entreprise. Quant aux attentes suscitées par la démission, les cadres interrogés espèrent qu’une démission leur permettra de trouver un autre emploi mieux rémunéré (55 %), plus épanouissant (50 %) et dont l’exercice ne les exposera plus à une surcharge de travail (37 %). Sondage réalisé par l’Ifop pour le compte de Cadremploi
Les Echos Publishing 2018