Retour à la liste
08 Nov 2018 - Actualité

Un test de transport de colis sur la Seine

Engagé pour une logistique durable, le spécialiste de la messagerie rapide en Île-de-France, Speed Distribution Logistique, travaille depuis quelques années avec le cabinet spécialiste Interface Transport pour identifier des opportunités de transport multimodal, intégrant notamment le transport fluvial. Et en septembre, une expérimentation de transport de véhicules utilitaires sur la Seine a été menée par l’entreprise avec le soutien financier et l’accompagnement de VNF (Voies Navigables de France) et de l’Ademe (Agence de l’environnement et de la maîtrise de l’énergie). Les véhicules ont été chargés sur une barge affrétée par le groupe SCAT au port de Tolbiac dans le 13e arrondissement et déchargés au Port de Grenelle dans le 15e. L’objectif, diminuer le temps d’approche pour les livraisons de produits à haute valeur ajoutée en évitant les rues parisiennes saturées. Le recours aux voies d’eau permet aussi de limiter la pollution de l’air et sonore. Selon les acteurs impliqués, ce test a permis de valider l’efficacité opérationnelle de cette solution. Celle-ci n’a pas engendré de ruptures de charge, n’a pas complexifié les opérations et a permis de respecter les délais de livraison. Speed Distribution Logistique n’est pas le seul acteur à avoir saisi l’opportunité que représente le transport sur la Seine. Depuis 2012, XPO Logistics approvisionne ainsi les magasins Franprix intra-muros grâce à une barge fluviale. Il faut toutefois un peu nuancer les atouts du transport fluvial. Pour attirer de nouvelles entreprises, les voies d’eau et les ports fluviaux souffrent d’un déficit d’investissement et doivent être modernisés pour représenter une réelle alternative au transport routier. Problème plus spécifique à Paris, la Seine est déjà très empruntée par les bateaux touristiques, ce qui laisse un peu moins de place pour le fret. VNF assure néanmoins que le trafic n’est actuellement pas saturé.
Les Echos Publishing 2018