Retour à la liste
18 Oct 2018 - Actualité

Amazon réduit ses ambitions pour son nouveau site logistique français

Amazon a décidé de réduire ses ambitions pour son nouveau site logistique de Bretigny-sur-Orge (91). Pour rappel, l’Américain avait annoncé en avril 2017 son intention de construire 2 entrepôts sur une ancienne base aérienne de l’armée française et s’était engagé à y créer un millier d’emplois d’ici 3 ans. Le premier ouvrira fin 2018 et est destiné au stockage et à la préparation des commandes. D’une surface de 142 000 m² sur plusieurs niveaux, il sera le premier entrepôt en France aussi automatisé, avec de nombreux robots, sur le modèle, par exemple, du site de Dunstable, près de Londres. Le second devait faire 47 000 m², avec 116 quais de chargement, et devait être un point de transit et de regroupement de marchandises. Prévu pour 2020, il ne verra finalement pas le jour puisqu’Amazon a demandé l’annulation de son permis de construire en juillet. Contactée par Les Echos, la filiale française n’a pas souhaité donner d’explications sur les raisons de cette décision. Malgré la réduction de la taille du site et l’automatisation importante de l’entrepôt, le groupe confirme son objectif de 1 000 CDI créés à l’horizon 2021. Les salariés resteront, en effet, responsables de nombreuses tâches, à l’instar de la réception des articles ou de la préparation des colis. Amazon conteste, par ailleurs, le chiffre de 800 emplois supplémentaires qui auraient, selon certains commentateurs, été prévus pour le 2nd entrepôt et qui ne seront finalement pas créés. Au Parisien, Amazon a ainsi déclaré que ce chiffre « a peut-être été partagé par certains, mais jamais par nous ».
Les Echos Publishing 2018