Retour à la liste
04 Sep 2018 - Actualité

L’épargne salariale connaît une nouvelle hausse

Selon une étude récemment publiée par la Dares, 56 % des salariés du secteur marchand non agricole (soit 8,9 millions de personnes) avaient accès, en 2016, à au moins un dispositif de participation, d’intéressement ou d’épargne salariale (PEE : plan d’épargne entreprise ; ou Perco : plan d’épargne retraite collectif). Un taux qui a augmenté de 1,1 point par rapport à 2015. Ces compléments de rémunération versés par les entreprises ont représenté, en 2016, 17,7 milliards d’euros, dont 17,1 milliards d’euros pour les seules entreprises employant au moins 10 salariés. Par rapport à 2015, la somme totale de ces versements a connu une hausse de 4,4 % (après 7,5 % entre 2014 et 2015). En outre, la Dares rappelle dans son étude que « depuis 2012, le PEE est le dispositif le plus répandu avec 46,3 % des salariés couverts, notamment parce qu’il sert de support aux autres dispositifs : 69 % des sommes versées sur les PEE proviennent de la participation et de l’intéressement. La participation aux résultats de l’entreprise est le deuxième dispositif le plus répandu (42,6 %), car elle comporte un caractère obligatoire pour les entreprises de 50 salariés ou plus ». Plus présents dans les grandes structures Sans surprise, les dispositifs de participation, d’intéressement ou d’épargne salariale sont beaucoup plus répandus dans les ETI et les groupes que dans les TPE-PME. Ainsi, en 2016, seuls 13 % des employés d’entreprises de moins de 10 salariés bénéficiaient d’au moins un des dispositifs, contre 85,1 % dans les ETI employant entre 500 et 1 000 salariés et 93,5 % dans les plus de 1 000 employés. Étude récemment publiée par la Dares
Les Echos Publishing 2018