Retour à la liste
28 Août 2018 - Actualité

Les cadres parisiens rêvent de vivre à Bordeaux

Pour la 6e année consécutive, Cadremploi a mené une enquête auprès des cadres parisiens pour connaître leurs désirs de mobilité. Il en ressort que 84 % d’entre eux se disent prêts à quitter Paris. En cause : le coût de la vie pour 77 % des cadres interrogés (et notamment le coût de l’immobilier : avec 29,30 €/m2, Paris est la ville la plus chère de France), les temps de transport (56 %), mais aussi le manque de proximité avec la nature (54 %). Ces cadres parisiens sont 28 % à envisager de faire le grand saut dans moins d’un an, 42 % dans les 3 ans et 20 % à une échéance de 3 à 5 ans. Et plus d’1 sur 2 n’hésiterait pas à démissionner pour mettre en œuvre son projet de mobilité. Interrogés sur leurs perspectives professionnelles en province, 47 % sont prêts à accepter une baisse de salaire. 62 % de ces cadres seraient même décidés à accepter une réduction de rémunération allant jusqu’à 5 000 € par an. Bordeaux, leur destination préférée Comme l’an dernier, Bordeaux reste la destination privilégiée des cadres interrogés. 56 % aimeraient ainsi s’y établir (62 % justifient leur choix en raison du climat de la capitale de Nouvelle-Aquitaine) contre 41 % à Lyon (pour son bassin d’emploi) ou à Nantes (pour son dynamisme économique), 30 % à Toulouse (pour, notamment, son industrie aéronautique) et 28 % à Montpellier. Saint Étienne (3 %), Metz (3 %) et Nancy (4 %) sont les grandes villes françaises les moins souvent citées comme destination envisagée par les cadres parisiens dans cette enquête.
Les Echos Publishing 2018