Retour à la liste
27 Août 2018 - Actualité

Le secteur des travaux publics relève la tête

Les entreprises de travaux publics ont le sourire. Elles ont clôturé le 1er semestre en grande forme, affichant une croissance de leur activité de 9,8 % en un an, selon les données de la Fédération Nationale des Travaux Publics (FNTP). Et même la météo capricieuse du début d’année n’a pas enrayé cette belle dynamique. Ces bons chiffres confirment bel et bien la reprise de ce secteur amorcée timidement en 2017 (+1,1 %). Il bénéficie de l’amélioration de la conjoncture économique, mais aussi et surtout du démarrage de plusieurs chantiers d’ampleur. Travaux du Grand Paris Express, projets de transport urbain dans plusieurs métropoles françaises, JO 2024, plans autoroutiers… Les investissements engagés sont colossaux et vont nourrir les carnets de commande des entreprises du BTP pendant encore quelques années. De quoi offrir au secteur de belles perspectives. Manque de personnel Autre bonne nouvelle annoncée par la FNTP, le redressement est partagé par la plupart des spécialités comme en témoignent les résultats des enquêtes des métiers de la route, des canalisateurs ou des travaux électriques. Quelques incertitudes planent cependant pour cette rentrée et risquent de peser sur la croissance des entreprises d’ici la fin de l’année. D’une part, la pénurie de bitume à laquelle a fait face le secteur du BTP au début de l’été provoquant le ralentissement, voire l’arrêt forcé, de plusieurs chantiers. Si la situation semble s’améliorer, elle reste tendue. Tous les stocks manquants n’ont pas pu être encore totalement rattrapés et les difficultés d’approvisionnement persistent sur certains types de bitumes spécifiques. D’autre part, les chefs d’entreprises sont également confrontés à une pénurie de main-d’œuvre grandissante. Plus de la moitié d’entre eux estiment avoir limité leur production au 1er semestre en raison d’un manque de personnel, selon l’enquête d’opinion de la FNTP.
Les Echos Publishing 2018