Retour à la liste
10 Août 2018 - Actualité

Deliveroo décline en France son concept de cuisine partagée

Deliveroo, la licorne britannique qui s’est faite une place de choix sur le marché des repas livrés, a choisi la ville de Saint-Ouen (en Seine-Saint-Denis) pour tester dans l’Hexagone son nouveau concept « Deliveroo Editions ». L’idée est simple : rassembler sur un même site les cuisines de plusieurs restaurants pour pouvoir proposer une offre de livraison de repas à domicile dans des zones peu pourvues en restauration. Pour les restaurateurs, le modèle est séduisant. Il permet d’étendre leur activité tout en faisant l’économie de la recherche de locaux et en limitant les investissements. Une formule qui réduit également les coûts de personnels au minimum, le site étant destiné uniquement à la préparation des repas. Deliveroo prélève un pourcentage sur le chiffre d’affaires réalisé, mais le montant de la commission reste, à ce jour, un secret bien gardé. 8 enseignes de restauration ont déjà rejoint le site qui peut en accueillir une douzaine. Le spécialiste des burgers Blend, le Petit Cambodge, la pizzeria Tripletta ou encore les restaurants indonésiens Santosha font, par exemple, partie de l’aventure. Pour Deliveroo, cette nouvelle offre lui permet de se différencier sur un marché de plus en plus disputé, face aux Uber Eat, Just Eat ou autres Foodora… Mais il s’agit surtout pour la start-up d’une évolution de son business model, en passant d’un acteur de la logistique à un acteur de la restauration. Si ce test s’avère concluant, Deliveroo essaimera en France son concept qui compte déjà 74 sites à travers le monde. Au total, la start-up ambitionne un réseau de 250 « Deliveroo Editions » d’ici à la fin 2018.
Les Echos Publishing 2018