Retour à la liste
12 Juil 2018 - Actualité

Bientôt un train Paris-Londres à prix réduit ?

Getlink (ex-Eurotunnel), la société qui exploite le tunnel sous la Manche, souhaite une alternative low cost à l’Eurostar, selon une information révélée par le Journal du Dimanche. Pour avancer sur ce projet, le concessionnaire a commandé, il y a 4 mois, à Roland Berger une étude sur l’opportunité de lancer une offre concurrente à prix réduit. Le cabinet de conseil a conclu que « le marché ferroviaire est prêt pour voir cohabiter des offres bon marché et premium » alors que « la fréquentation du tunnel sous la Manche est actuellement de 58 % » a souligné Jacques Gounon, PDG de Getlink, dans les colonnes de l’hebdomadaire. Pour assurer la viabilité économique d’une telle ligne, les trains devront partir de gares situées en périphérie des 2 capitales, sur le même modèle que Ouigo de la SNCF et Izy de Thalys. Côté français, l’étude préconise la gare de Roissy-Charles-de-Gaulle dont la liaison avec Paris sera renforcée dans le cadre du Grand Paris. Pour l’arrivée en Angleterre, c’est la ville de Stratford, reliée à Londres par un réseau de transport en commun modernisé depuis les JO de 2012, qui est avancée. L’utilisation de ces « voies des anciennes lignes, moins rapides mais où les péages sont moins chers » explique Jacques Gounon, permettrait de réduire de 25 % à 30 % les coûts de fonctionnement actuels de la ligne Paris-Londres. Seule contrainte, une durée de trajet allongée de 40 minutes environ, soit un total de 3h pour traverser la Manche contre 2h20 actuellement. Cette nouvelle offre pourrait générer jusqu’à 285 M€ de chiffre d’affaires par an, selon les estimations des consultants, pour 2 millions de passagers transportés et une marge opérationnelle de 10 %.
Les Echos Publishing 2017