Retour à la liste
06 Juil 2018 - Actualité

Le marché du bricolage confirme sa reprise

Évalué à 26 Mds€, le marché français du bricolage a progressé de 1,9 %, en 2017, selon les derniers chiffres communiqués par la Fédération des magasins de bricolage (FMB) et l’Union nationale des industriels du bricolage, du jardinage et de l’aménagement du logement (Unibal). Ce marché confirme ainsi son retour à la croissance, entamé en 2016, après 3 années de quasi-stagnation de l’activité. Le dynamisme du marché immobilier, aussi bien dans le neuf que dans l’ancien, explique en grande partie cette croissance. Avec 419 000 logements construits et près de 970 000 biens immobiliers qui ont changé de main, l’année 2017 a été riche en emménagements qui ont profité aux achats d’articles de bricolage. Côté distribution, le e-commerce s’affiche comme le circuit le plus dynamique avec des ventes en croissance de 20 % en 2017, à 853 M€. Une performance à relativiser toutefois, ce circuit, dominé par Amazon, Cdiscount et ManoMano, ne représentant que 3 % du marché. Les grandes surfaces de bricolage (GSB) dominent largement. Elles captent 77 % des ventes avec un chiffre d’affaires en hausse de 1,1 %, malgré une réduction de leur surface commerciale totale sur l’année. C’est Leroy Merlin (groupe Adéo) qui profite le plus de cette reprise et qui gagne un point de part de marché. L’enseigne fait ainsi la course en tête et réalise 34 % des ventes du circuit des GSB, devant Castorama, Brico Dépôt, Bricomarché et Mr Bricolage. Côté segment, le rayon chauffage affiche la plus forte croissance du marché avec une hausse de ses ventes de 10 % dans les GSB, grâce au dynamisme des achats de ventilateurs, climatiseurs et combustibles. Les segments revêtement, menuiserie, plomberie, cuisine, bâtiment et jardin s’en sortent également bien avec des croissances comprises entre 2 % et 3 %. L’électricité et la peinture ont connu une année plus compliquée avec des ventes en repli de plus de 2 %.
Les Echos Publishing 2017