Retour à la liste
26 Juin 2018 - Actualité

Hôtellerie-restauration : les métiers et les régions qui recrutent le plus en 2018

L’enquête « Besoins en main-d’œuvre », réalisée chaque année par Pôle emploi et le Centre de recherche pour l’étude et l’observation des conditions de vie (Credoc), classe une nouvelle fois l’hôtellerie-restauration comme le deuxième secteur le plus créateur d’emplois en France en 2018. D’après l’étude, 290 000 postes sont à pourvoir dans les cafés et restaurants, un chiffre en hausse de 11,7 % par rapport à 2017. Les employeurs projettent d’intégrer 55 % de leurs nouvelles recrues via des contrats saisonniers, une part en baisse de 6 points par rapport à l’année précédente. Ils s’attendent néanmoins à rencontrer des difficultés à embaucher pour près de la moitié de leurs projets de recrutement contre 44,4 % pour la moyenne nationale. Les postes les plus recherchés En tête des professions les plus demandées : les serveurs de cafés-restaurants et les aides en cuisine, apprentis et employés polyvalents de la restauration. Entre 70 000 et 80 000 postes sont à pourvoir en 2018 dans chacun de ces métiers. Ils représentent, ensemble, près de 60 % des intentions d’embauche du secteur en 2018. Les cuisiniers et les employés de l’hôtellerie arrivent juste derrière avec, pour chacun, près de 60 000 recrutements envisagés en 2018. Sur la liste des professions les plus recherchées figurent également les spécialistes de l’animation socio-culturelle (4 % des projets de recrutements du secteur) et les chefs cuisiniers pour lesquels 7 145 postes sont à pourvoir. Top 5 des régions Sur le plan géographique, 5 régions concentrent 68 % des intentions d’embauche. La Provence-Alpes-Côte d’Azur est, sans surprise, celle où les opportunités sont les plus nombreuses. 45 383 postes sont à pouvoir dans les métiers de l’hôtellerie-restauration, 69,7 % en emplois saisonniers. Deuxième du palmarès, l’Auvergne-Rhône-Alpes comptabilise 41 510 projets de recrutement, dont 57,7 % en contrats saisonniers. L’Île-de-France, qui arrive en troisième position, offre les meilleures perspectives d’emplois non saisonniers. Sur les 39 301 postes à pourvoir, seulement 16 % des embauches se font en contrats saisonniers. L’Occitanie (36 247 projets de recrutement en 2018) et la Nouvelle-Aquitaine (31 675) clôturent ce Top 5 des régions les plus demandeuses de main-d’œuvre.
Les Echos Publishing 2017