Retour à la liste
01 Juin 2018 - Actualité

Tous au jardin !

Après une année 2016 quasi atone (-0,2 %), le marché du jardin, qui recouvre à la fois l’univers du jardinage, de l’aménagement du jardin et des produits d’outdoor, a retrouvé le chemin de la croissance en 2017. Profitant d’un printemps exceptionnellement chaud et sec, les distributeurs ont ainsi enregistré une progression de leurs ventes de 1,8 %, à 7,6 milliards d’euros, selon les résultats d’une étude publiée par l’association professionnelle Promojardin et Les Echos Etudes. Tous les circuits au beau fixe Cette embellie a été partagée par quasiment tous les réseaux de distribution. Le e-commerce a confirmé sa percée avec des ventes en hausse de 16 %, surperformant très largement les autres circuits pour représenter 3 % du marché. Parmi les principaux réseaux, les jardineries ont également tiré leur épingle du jeu, capitalisant sur leur offre dense et leur expertise dans le végétal, alors que les enseignes de bricolage ont maintenu leur position dominante sur le marché grâce à une progression de leurs ventes de 2,4 %. Les grandes surfaces alimentaires, quant à elles, sont revenues dans la course enregistrant un chiffre d’affaires en hausse de 2 %, après plusieurs années en repli. Les libres-services agricoles, en revanche, ont affiché des performances en léger retrait par rapport aux autres canaux (+1,8 %), dans un contexte de tassement des politiques d’expansion de leur réseau. Un jardin plaisir, convivial et nature… Du côté des segments, ce sont les loisirs au jardin qui ont enregistré la meilleure performance du marché avec une croissance de 5,8 %. Les très bons résultats des ventes de piscines, de barbecues ou encore du mobilier de jardin reflètent, plus que jamais, l’envie des Français de faire de leur extérieur un espace de partage et de convivialité. L’année 2017 est aussi celle du grand retour à la croissance des végétaux d’extérieur (+5,2 %). Autre segment qui a très bien performé : l’équipement et l’outillage à main dont les ventes ont bondi de 5,1 %, une croissance dopée en grande partie par les produits d’arrosage (+12 %), sécheresse oblige. Quant au secteur de l’aménagement (clôtures, dallage pour terrasse…), il a enregistré une nouvelle année de croissance solide (+4,6 %), portée par l’embellie du marché immobilier. Grosse déception, en revanche, du côté des produits de traitement et d’entretien du jardin dont les ventes accélèrent leur baisse (3 %) suite à l’interdiction de ventes de pesticides en libre-service depuis le 1er janvier 2017. Le secteur de la motoculture a, quant à lui, vu son chiffre d’affaires baisser de 7,4 %, en raison notamment du fort repli des achats de tondeuses.
Les Echos Publishing 2017