Retour à la liste
23 Mai 2018 - Actualité

Acuitis double son parc de magasins et accélère dans la distribution omnicanal

Créé à Genève en 2010 par Daniel Abittan et son fils Jonathan, Acuitis passe à la vitesse supérieure. Après le rachat en avril dernier des 59 magasins Hans Anders installés en France (33 franchises et 26 succursales fin 2017), c’est au tour de Direct Optic (10 points de vente) de tomber dans l’escarcelle de l’enseigne. Deux opérations qui permettent au groupe familial de doubler la taille de son réseau, tout en consolidant son offre positionnée dès l’origine sur le smart low cost. Rappelons, en effet, que la chaîne néerlandaise Hans Anders, qui a ouvert son premier magasin à Dunkerque en 2006, fut l’un des premiers distributeurs à faire le pari de l’optique à bas prix. Il entendait alors révolutionner le marché français en divisant le coût des lunettes par deux. Un objectif partagé par Direct Optic, un pure player de l’optique en ligne créé en 2008 par Emmanuel Gréau et Karim Khouider, qui ont toutefois pris rapidement le virage du drive-to-store avec l’ouverture de 10 magasins à partir de 2011. Cette petite enseigne sera conservée et même développée puisque les espaces Hans Anders vont progressivement passer sous sa bannière. Ces deux acquisitions viennent ainsi élargir l’offre d’Acuitis, qui se définit comme une « maison d’optique et d’audition », empruntant les codes du luxe dans ses 70 espaces de vente (création intégrée, possibilité de personnaliser les montures, aménagements soignés) tout en pratiquant des prix « doux ». Un positionnement gagnant qui lui a permis d’augmenter son chiffre d’affaires de 50 % entre 2015 et 2017, et un concept qui s’exporte avec succès puisque le groupe multiplie les ouvertures en Suisse, au Luxembourg, en Belgique, en Italie et en Grande-Bretagne. Et qui devrait être conforté en France par la prochaine réforme du reste à charge zéro, laquelle devrait en toute logique favoriser le segment des produits d’entrée de gamme.
Les Echos Publishing 2017