Retour à la liste
18 Mai 2018 - Actualité

Enseignes du non-alimentaire : légère croissance du parc de magasins

Selon les données communiquées par LSA Expert, l’ensemble du secteur non-alimentaire représentait, fin 2017, 1 053 enseignes regroupant près de 72 000 magasins et 44 millions de mètres carrés. En nombre de points de vente, le secteur est trusté par les enseignes d’habillement avec près de 18 000 magasins. Ce segment est dominé par Camaïeu qui compte 651 points de vente, devant Celio (482) et Promod (374). Les enseignes d’optique arrivent en deuxième position avec près de 6 700 magasins, Optic 2000, Krys et Atol en tête. Avec 1 137 unités, Optique 2000 est, par ailleurs, l’enseigne qui compte le plus de points de vente en France, tous secteurs du non-alimentaire confondus. Concernant les surfaces de vente, ce sont les enseignes de bricolage qui arrivent largement en tête avec un parc de plus de 8 millions de mètres carrés pour 2 100 magasins. Leroy Merlin, Bricomarché et Castorama dominent le segment avec une surface cumulée de plus de 4 millions de mètres carrés. Côté dynamisme, la croissance globale du non-alimentaire reste modérée avec une progression de 2 % du nombre de points de vente et de 1 % de la surface commerciale au cours de l’année 2017. La palme d’or du dynamisme revient au secteur bazar/discount dont le nombre de magasins, tout comme la surface commerciale totale, a progressé de 10 % sur l’année. Le secteur compte ainsi, à fin 2017, près de 3 000 magasins pour 3 millions de mètres carrés d’espaces de vente. Cette croissance est portée par le dynamisme de Centrakor, avec l’acquisition de 42 points de vente MacDan et Stokomani et une cinquantaine d’ouverture sur l’exercice 2017. Le néerlandais Action n’est pas en reste avec une centaine de nouvelles solderies sur l’année. Le secteur du sport est, lui aussi, particulièrement dynamique avec un parc en croissance de 4 %, à 3 334 magasins. Si cette progression est en grande partie imputable aux leaders Décathlon et Intersport, elle est également le fait des enseignes Courir, Adidas, Nike et Sport & Loisirs E.Leclerc. Du côté des mauvaises nouvelles, citons le secteur du jardinage, qui voit son nombre de magasins reculer de 1 %, et celui des grands magasins, en stagnation.
Les Echos Publishing 2017