Retour à la liste
14 Mai 2018 - Actualité

Chute des ventes de maisons individuelles neuves au 1

Le marché de la commercialisation de maisons individuelles neuves en secteur diffus (hors lotissement) fait grise mine. En mars, son 5e mois d’affilée de baisse, il a enregistré un recul de 18,7 % par rapport à mars 2017, selon les dernières données de l’indicateur Markémétron publié par Caron Marketing et les Constructeurs et Aménageurs de la Fédération française du Bâtiment (LCA-FFB). Sur le 1er trimestre 2018, les ventes sont en repli de 17 % par rapport aux 3 premiers mois de 2017. Une contreperformance qui inquiète toute la profession ! Certes, la base de comparaison est particulièrement défavorable au marché après 2 années de croissance vigoureuse. Et les conditions climatiques exécrables de ce début d’année n’ont rien arrangé, accélérant encore un peu plus le repli. Mais, selon la LCA-FFB, ces raisons ne peuvent expliquer à elles seules ces mauvais chiffres. Plus qu’un simple trou d’air, l’organisation y voit également les premiers effets, qui s’annoncent durables, de la suppression des aides publiques pour l’accession des ménages à la propriété, « surtout les plus modestes » souligne-t-elle. Dans le viseur, la suppression de l’APL Accession et la réduction du Prêt à taux zéro (PTZ) en zones B2 et C, autrement dit dans les communes rurales et villes moyennes, lieux privilégiés pour la construction de maisons individuelles neuves. Mais tous les territoires sont concernés par la chute des ventes. Sur un an glissant, le marché est en recul de 6,7 % à fin mars 2018. Une baisse qui devrait encore s’amplifier, selon la LCA-FFB qui anticipe un recul de 8 % à 10 % en 2018.
Les Echos Publishing 2017