Retour à la liste
11 Mai 2018 - Actualité

Quels objectifs de réduction des émissions de CO2 pour les poids lourds ?

Alors que la Commission européenne devrait annoncer le 16 mai prochain les premiers objectifs de réduction des émissions de CO2 pour les poids lourds, une trentaine de multinationales (Ikea, Heineken, Nestlé, Carrefour, Alstom, Unilever, etc.) lui ont adressé une lettre pour réclamer un transport routier plus propre. Elles enjoignent, en effet, l’Union européenne à fixer des objectifs ambitieux, -24 % d’émissions de dioxyde de carbone d’ici 2025, afin de respecter les engagements pris lors de la COP 21 en 2015. Moins d’émissions signifiant moins de carburant, les signataires de la lettre à la Commission estiment les économies à 7 700 € par an et par camion pour les transporteurs routiers. De leur côté, les constructeurs demandent des objectifs plus mesurés et, selon eux, plus réalistes, arguant notamment du fait qu’il s’agit du premier plan de réduction pour les poids lourds au niveau européen. Ils souhaitent que la baisse soit limitée à 16 % entre 2019 à 2030, avec une première échéance à -7 % en 2025. À titre de comparaison, les objectifs fixés par l’Europe pour les VUL sont de -30 % d’émissions à l’horizon 2030. Certains transporteurs routiers pourraient bien se ranger du côté des constructeurs. Car le carburant constitue certes l’un de leurs principaux postes de charges, mais les véhicules plus propres représentent des investissements conséquents. Reste à savoir si les chargeurs sont prêts à supporter le surcoût.
Les Echos Publishing 2017