Retour à la liste
12 Avr 2018 - Actualité

Groupements de pharmaciens : l’heure de la consolidation a-t-elle sonné ?

L’annonce de ce rapprochement n’aura probablement pas étonné les observateurs du secteur, étant donné les liens étroits qui se sont progressivement tissés entre PHR et l’OCP. En effet, au-delà de la gestion mutualisée des achats en direct via la centrale Depotrade, les relations entre les deux groupes se sont dernièrement renforcées, ces derniers ayant décidé de promouvoir ensemble la plate-forme de services digitaux Link® de l’OCP et produire ensemble leurs marques de distributeurs (MDD) respectives. En réunissant sous le même groupe PHR, Pharmactiv (groupement créé et animé par l’OCP) et Réseau Santé (réseau rassemblant 300 pharmacies localisées en Bretagne), ce rachat permet au groupe leader de la répartition de renforcer ses positions au sein du réseau officinal, avec plus de 3 300 pharmacies « groupées » (1 560 pour Pharmactiv, 1 500 environ pour PHR et 300 pour Réseau Santé), dont 30 % sous enseignes (Viadys, Pharmacie Référence et MA PharMacie Référence pour PHR). Ce qui représente au global près de 15 % de l’ensemble des pharmacies d’officine en France. Une vision commune de l’avenir de l’officine Outre les liens logistiques et commerciaux déjà développés, PHR et l’OCP partagent le même diagnostic de la pharmacie d’officine et la même vision de son avenir. Créé en 1991, le groupement présidé par Lucien Bennatan s’est toujours démarqué de ses concurrents par une recherche constante de différenciation et d’anticipation, tant sur le plan de l’accompagnement des patients que sur celui du digital. Une vision reposant sur la conviction que la pharmacie de demain sera à la fois connectée et de proximité. Les deux groupes ont d’ores et déjà annoncé leurs premiers chantiers communs : la communication et le déploiement de Link® auprès des adhérents PHR, la coordination des équipes commerciales (OCP, Pharmactiv, PHR et Réseau Santé) et le développement mutualisé des différentes MDD des deux groupes. D’autres axes de travail sont, par ailleurs, annoncés : la certification qualité de l’exercice officinal dans les pharmacies adhérentes, l’optimisation des achats et des approvisionnements, la formation continue des équipes officinales, l’exploitation des data et le développement de nouveaux services destinés aux patients. Le rapprochement entre PHR et l’OCP fait suite à plusieurs opérations de moindre envergure (les rachats de Forum Santé par Univers Pharmacie et la prise de participation majoritaire d’Objectif Pharma dans Anton & Willem) et à l’entrée d’investisseurs financiers dans le capital de certains groupements (Sagard, Five Arrows Principal Investment…). Des initiatives qui pourraient préfigurer une éventuelle concentration capitalistique au sein d’un secteur encore très fragmenté.
Les Echos Publishing 2017