Retour à la liste
09 Avr 2018 - Actualité

Immobilier : une demande qui s’annonce record en 2018 !

2018 s’annonce comme une nouvelle année record pour le marché immobilier. La demande ne faiblit pas, bien au contraire. Elle est même à son plus haut niveau depuis plusieurs années. C’est ce que révèle les derniers résultats de l’observatoire du Moral Immobilier des Français conduit, chaque trimestre depuis plus de 8 ans, par le site de petites annonces immobilières Logic-Immo.com. Au 1er trimestre 2018, l’étude fait, ainsi, état de 3,5 millions de candidats à l’achat, soit 500 000 de plus qu’au début de l’année 2017. En revanche, le nombre de vendeurs, lui, s’annonce relativement stable avec 2 millions d’intentionnistes. Un déséquilibre entre offre et demande qui ne décourage pourtant pas les acquéreurs, les trois-quarts d’entre eux estimant que c’est encore le bon moment d’acheter (à noter qu’ils étaient 79 % un an plus tôt). Des projets d’investissement qui sont poussés par des taux d’intérêt toujours très bas et, phénomène nouveau depuis la création de cet observatoire, par une situation financière perçue comme meilleure par 29 % d’entre eux. Les Millennials tirent la demande Et c’est surtout chez les jeunes générations, ces fameux Millennials nés entre 1980 et 2000, que l’optimisme est au plus haut. Ils sont, en effet, 88 % à penser que c’est le bon moment d’acheter, en raison notamment de l’amélioration de leur situation financière pour 40 % d’entre eux. Une clientèle qui s’annonce donc comme clé pour tous les acteurs immobiliers et qui méritait, pour cette nouvelle édition du baromètre, un focus particulier. Car ils représentent désormais 40 % des futurs acquéreurs avec des besoins et des pratiques qui leurs sont propres. L’étude de Logic-Immo.com révèle, ainsi, qu’ils ont une appétence plus forte que les autres générations pour le neuf (25 % d’entre eux cherchent dans le neuf contre 17 % des plus de 35 ans). Concernant le type de logement, les appartements ont la faveur pour plus de la moitié des Millennials contre 39 % chez leurs aînés. Quant à leurs recherches, elles se font, sans surprise, plus que les autres générations via leur smartphone (ils sont 77 % des 18-35 ans à privilégier cet outil, contre 59 % pour les autres générations) mais pour autant, ils sont 88 % à vouloir être accompagnés par un professionnel de l’immobilier pour concrétiser leur projet.
Les Echos Publishing 2017