Retour à la liste
23 Mar 2018 - Actualité

Bilan 2017 du marché français de la musique

En progression de 3,9 % en 2017, le marché français de la musique enregistrée a confirmé sa reprise entamée un an plus tôt avec des ventes en hausse de 5,4 %. Ainsi, selon le SNEP, le syndicat national de l’édition phonographique, le marché de la musique physique et numérique s’est établi à 583 M€ en 2017. Il reste néanmoins encore très loin de son record de 2002 où les ventes avaient atteint 1,43 Md€. C’est le numérique, qui représente 49 % des ventes, et plus particulièrement le streaming, qui tire la croissance du marché. Le streaming a, en effet, vu ses ventes progresser de 23 % sur l’exercice, à 243 M€. Selon le baromètre MusicUsages réalisé par l’institut GfK pour le SNEP, 4,4 millions de Français sont abonnés à un service de streaming et la pratique s’est fortement démocratisée puisque 42 % des Français déclarent écouter de la musique en streaming et 25 % d’entre eux ont plus de 50 ans. Avec un chiffre d’affaires de 298 M€ en 2017, en baisse de 4,7 %, la musique physique représente, quant à elle, toujours 51 % du marché grâce notamment aux 3 800 points de vente physiques qui commercialisent de la musique en France. À noter la forte croissance des vinyles dont les volumes de ventes ont été multiplié par 4 au cours des 5 dernières années. Ils représentent ainsi 12 % du chiffre d’affaires de la musique physique. Du côté des succès musicaux de l’année, 18 artistes produits en France figurent dans le top 20 des albums les plus vendus en 2017. Mais c’est l’anglais Ed Sheeran qui se hisse à la première place, devant Soprano, Niska, Vianney, Damso et Orelsan.
Les Echos Publishing 2017