Retour à la liste
06 Mar 2018 - Actualité

Timide redressement de l’industrie

À en croire l’observatoire du cabinet Trendeo, en 2017, 100 usines ont été fermées et 125 ouvertes. Soit un solde positif de 25 établissements. Du jamais vu depuis le début de la crise financière de 2008. Les analystes de Trendeo précisent que c’est la 2e année consécutive que le solde est positif (+3 unités en 2016), ce qui marque l’amorce d’une tendance favorable dans le redressement d’une industrie française très éprouvée. Pour ces derniers, ce résultat encourageant s’explique davantage par une réduction du nombre de fermetures que par une hausse des ouvertures. Ces dernières, rappellent-ils, « restent encore 45 % plus faibles qu’en 2010 ». Des usines plus petites Par rapport à 2008, la France a perdu pas moins de 580 usines. Les stigmates de la crise sont encore très présents. En outre, les nouvelles unités sont souvent plus petites que les unités qui disparaissent. On note ainsi que l’investissement moyen par unité créée n’était, en 2017, que de 3 millions d’euros. Quant au nombre d’emplois créés, il n’était que de 50 par usine. Pour rappel, la seule fermeture de l’usine Tupperware de Joué-les-Tours (37) annoncée en octobre dernier a causé la perte de 235 emplois.
Les Echos Publishing 2017