Retour à la liste
21 Fév 2018 - Actualité

Belle croissance pour le marché des aides auditives en 2017

Avec une progression en volume de 7,7 %, le marché des audioprothèses continue sur sa lancée de 2015 (+ 9 %) et 2016 (+ 8,9 %). D’après les chiffres communiqués début février par le SNITEM (Syndicat national de l’industrie des technologies médicales), à partir des données de 7 fabricants (Hansaton, GN Hearing, Phonak, Prodition, Sivantos, Starkey, Widex), 763 157 appareils ont été vendus l’année dernière, soit 54 341 de plus qu’en 2016. Le marché continue de se concentrer sur les écouteurs déportés, qui représentent à eux seuls 63 % du marché en volume (+ 15 % en un an). Cette progression confirme la préférence des personnes appareillées pour cette dernière génération d’aides auditives, au détriment des contours d’oreille (28 % du marché) et des intra-auriculaires (9 %). Ininterrompue depuis une dizaine d’années, la croissance de ce marché repose sur des fondamentaux solides : vieillissement de la population et prévalence croissante de la perte d’audition qui touche une population de plus en plus jeune. Deux phénomènes qui expliquent le recours croissant à l’appareillage, et ce malgré le coût élevé des audioprothèses (1 500 € en moyenne par oreille) et l’importance du reste à charge pour les assurés (RAC). Celui-ci représente en effet 27 % de la dépense totale d’aides auditives, soit 2,5 milliards d’euros sur la base des dépenses de remboursement de 2015 (contre 37 % pour les complémentaires santé et 36 % pour l’Assurance-maladie obligatoire). À titre de comparaison, la part relative du RAC s’élève à 24 % sur le marché de l’optique. Rappelons que la concertation entre les autorités de santé et les représentants des audioprothésistes, démarrée fin janvier, devra déboucher d’ici 2019 sur la création d’un panier de soins à coût zéro pour les assurés sociaux. Si elle est tenue, la promesse d’Emmanuel Macron du « 0 reste à charge » devrait conforter les perspectives de croissance déjà bien orientées de ce marché.
Les Echos Publishing 2017