Retour à la liste
16 Fév 2018 - Actualité

Quels sont les centres-villes commerçants les plus dynamiques de France ?

Depuis plusieurs années, les villes françaises font face à une raréfaction croissante de leurs commerces. Ainsi, la vacance commerciale moyenne des centres-villes, c’est-à-dire le taux de locaux commerciaux inoccupés, est passé de 7,2 % en 2012 à 11,1 % en 2017, selon Procos, la fédération du commerce spécialisé. Mais cette désertification commerciale est loin d’être une fatalité et certaines villes s’en sortent mieux que d’autres. Le palmarès 2018 réalisé par Procos met ainsi à l’honneur 9 villes, hors Paris et sa région, qui ont réussi à renforcer leur attractivité commerciale. Dans la catégorie des grandes agglomérations de plus de 500 000 habitants, c’est Tours qui remporte la palme d’or du dynamisme commercial, devant Nantes et Strasbourg. Le centre-ville de Tours se distingue, en effet, par un nombre de commerces de 30 % supérieur aux autres villes de même taille, en raison notamment de l’absence de grands centres commerciaux implantés en périphérie. La métropole tourangelle bénéficie également d’une forte affluence touristique, avec plus d’un million de visiteurs chaque année. Concernant Nantes et Strasbourg, le dynamisme de leurs commerces s’explique, là aussi, par un développement plus modéré qu’ailleurs de centres commerciaux périphériques et un dense réseau de transports en commun pour une meilleure accessibilité au centre-ville. Plus globalement, d’après les analystes de Procos, les facteurs les plus déterminants de l’attractivité commerciale des grandes villes résident dans la mise en œuvre de politiques de la ville ambitieuses, notamment en termes de renforcement des transports en commun, de juste équilibre entre zones piétonnes et parkings, de maintien de grandes administrations et d’organisation de manifestations culturelles et de loisirs récurrentes. Du côté des villes dites moyennes, celles comprenant entre 200 000 et 500 000 habitants, c’est Le Havre qui se distingue, devant Reims et Orléans. Le Havre doit son dynamisme commercial aux nombreux investissements réalisés par la ville au cours de dernières années afin de renforcer son attractivité touristique et à la mise en œuvre, en 2017, d’un plan global de revitalisation des commerces de son cœur de ville. Enfin, du côté des villes de moins de 200 000 habitants, Pontarlier arrive en tête, suivi par Les Sables d’Olonne et Vendôme.
Les Echos Publishing 2017