Retour à la liste
06 Fév 2018 - Actualité

Des projets à foison pour Allo Resto qui devient Just Eat France

Après une période de transition où elle s’est dénommée « Allo Resto by Just Eat », la plate-forme Allo Resto fait la bascule complète pour devenir Just Eat France, en référence à la maison-mère. Rappelons que le britannique Just Eat, leader mondial du secteur de la livraison de repas à domicile, a racheté, en 2012, à hauteur de 80 %, le leader français (créé en 1998). Depuis ce rachat, la France est devenue le nouveau relais de croissance de Just Eat. La marketplace maintient, en effet, un rythme de croissance particulièrement soutenue de son activité en France : +30 % en 2017, après +40 % en 2016… Just Eat France totalise 10 millions de repas commandés auprès de 5 500 partenaires restaurateurs et livrés dans 2 000 communes. Les ambitions restent fortes pour 2018 : recruter 800 000 nouveaux clients en 2018 et gagner 25 % de restaurants partenaires supplémentaires, soit 1 500 nouveaux établissements. L’objectif est d’atteindre les 7 000 restaurateurs affiliés en 2018 et 9 000 en 2020. Pour consolider durablement son développement, l’entreprise mise sur le référencement des chaînes. Celles-ci représentent actuellement un tiers du portefeuille clients (500 adresses) et l’objectif est de tripler leur nombre d’ici 2020. Planet Sushi est son partenaire historique (avec 60 restaurants). Elle renforce ses partenariats avec Speed Burger, La Boîte à Pizza, Subway, KFC et elle vient d’annoncer un partenariat exclusif dans l’Hexagone avec Domino’s Pizza. De nouveaux services Le prestataire reste centré sur son modèle d’origine, à savoir une plate-forme de mise en relation entre restaurateurs et consommateurs. La commission prélevée pour chaque commande s’élève à 14 %. Pour 95 % des commandes, la plate-forme n’assure pas la livraison qui est gérée directement par les restaurateurs. Toutefois, le succès du modèle du « delivery service » qui inclut le service de livraison et la concurrence croissante de ces nouvelles plates-formes de livraison (Foodora, UberEats, Deliveroo,…) ont conduit Allo Resto à signer en 2016 un partenariat avec Stuart, spécialisé dans la logistique du dernier kilomètre, afin de proposer à ses restaurants affiliés un service de livraison. La plate-forme compte aussi étoffer la palette de services proposés. De nouveaux canaux de commande (exportés de Grande-Bretagne) pourraient ainsi débarquer dans l’année dans l’Hexagone : un chatbot permettant aux clients de commander directement leur repas via Facebook Messenger, mais aussi le voice commerce. À suivre donc !
Les Echos Publishing 2017