Retour à la liste
09 Fév 2018 - Actualité

Des achats de bandes dessinées au plus haut depuis 10 ans

Selon les chiffres du panéliste GfK, publiés en partenariat avec le Syndicat national de l’édition et Livres Hebdo, les ventes de bandes dessinées en France se sont élevées à 500 M€ en 2017 avec 43 millions d’albums vendus. Les achats ont ainsi progressé de 9 % par rapport à 2016 qui avait déjà été un bon exercice. Et, hors les comics dont les ventes affichent un recul marqué, à -5,7 %, tous les segments sont en progression : les BD dites « franco-belges », c’est-à-dire les albums francophones, progressent de 4,9 %, les albums jeunesse de 21,4 % et les mangas de 11,7 %. Plus globalement, cette belle croissance des ventes s’explique pour partie par l’énorme succès de l’album « Astérix et la Transitalique » qui s’est vendu à 1,6 million d’exemplaires. Il devient ainsi le livre le plus vendu de l’année, toutes catégories confondues, loin devant le roman « Ta deuxième vie commence quand tu comprends que tu n’en as qu’une » de Raphaëlle Giordano dont les ventes se sont élevées à plus de 735 000 exemplaires. Parmi les beaux succès BD de l’année, on retrouve le 15e album de Titeuf « À fond le slip » de Zep écoulé à 175 000 unités, devant la réédition en couleurs de « Tintin au pays des soviets », le tome 4 de la série « Les vieux fourneaux » et « Chacun son chat » de Philippe Geluck qui affichent, tous les trois, des ventes supérieures à 150 000 exemplaires. Côté consommateurs, l’étude GfK nous apprend que les amateurs de BD dépensent en moyenne 46,50 € par an pour leurs achats. Ce sont les fans de mangas qui dépensent le plus avec un budget annuel moyen de 57 €. Si 53 % des acheteurs de bandes dessinées sont des femmes, 64 % de leurs achats sont destinés à un tiers.
Les Echos Publishing 2017