Retour à la liste
16 Jan 2018 - Actualité

La valeur nette des entreprises a augmenté de 6,2 % en 2016

La dernière étude sur l’évolution du patrimoine économique national vient d’être publiée par l’Insee. Portant sur 2016, elle analyse la « richesse » des entreprises (non financières et financières), des ménages, mais aussi des administrations. Globalement, fin 2016, le patrimoine économique national s’élevait à 14 023 milliards d’euros, soit, notent les analystes de l’Insee, « l’équivalent de 7,7 fois le produit intérieur brut de l’année ». Il est en hausse de 3,2 % sur un an. Une augmentation qui s’explique notamment en raison de la hausse des prix du logement et des valorisations boursières. 2 321 milliards d’euros La valeur nette des entreprises non financières est estimée par l’Insee à 2 321 milliards d’euros fin 2016. Elle connaît une hausse de 6,2 % qui, selon l’Insee, provient d’une augmentation de leur patrimoine non financier (+3,9 %). Cette dernière s’expliquant notamment par une reprise des investissements (+4,4 %) qui vient augmenter la valeur des droits de propriété intellectuelle de ces entreprises ainsi que de leur machines et équipements. Le dispositif fiscal de suramortissement actif en 2015 et 2016 n’étant pas étranger à ce surcroît d’investissement, selon l’Insee. En outre, cette hausse est également portée par la forte progression de la valeur des terrains et des logements (+3,2 % en 2016) qui, précisent les auteurs de l’étude, « sont évalués en valeur de marché ». Le patrimoine financier des entreprises non financières progresse, quant à lui, de 5,5 % en 2016 contre 10,6 % en 2015. Un tassement que l’Insee explique par « une moindre progression des cours des actions en 2016 qu’en 2015 ». Le patrimoine des sociétés financières a, de son côté, crû de 1,8 % en 2016 pour atteindre 367 milliards d’euros. Ménages et administrations Sans surprise, le patrimoine des ménages reste le plus important au niveau national. Il atteint ainsi la coquette somme de 11 145 milliards d’euros fin 2016. Sur un an, il progresse de 3,2 % (contre 2,2 % en 2015), là encore principalement sous l’effet de la hausse des prix de l’immobilier. Enfin, les administrations voient leur patrimoine reculer à nouveau (-25,9 % en 2016 contre -24,5 % en 2015). Il s’établit à 190 milliards d’euros en 2016, contre 255 milliards en 2015.
Les Echos Publishing 2017