Retour à la liste
27 Nov 2017 - Actualité

Le cap des 2 millions de piscines privées en France bientôt franchi

En 10 ans, le parc de piscines en France a augmenté de 50 % et devrait dépasser, avant la fin de l’année, le seuil des 2 millions de bassins. L’Hexagone compte ainsi le plus grand nombre de piscines en Europe, une position qu’il n’est pas prêt d’abandonner. En effet, après quelques années difficiles, le marché est en plein boom depuis 2015, profitant du dynamisme du secteur de la construction et de taux d’intérêt particulièrement bas. Et les chiffres pour 2017 s’annoncent historiques ! Selon les prévisions de la Fédération des Professionnels de la Piscine (FPP), plus de 100 000 équipements devraient être vendus sur l’année, un niveau jamais atteint jusqu’alors. Cela représenterait une hausse de 20 % des volumes vendus. À fin septembre, les estimations de la fédération faisaient déjà état d’une progression des ventes de 16 % en volume sur 12 mois glissants, un rythme comparable à l’année précédente. Ces belles performances témoignent, au-delà des facteurs conjoncturels, d’une démocratisation croissante du marché qui a su séduire de nouvelles clientèles. Les grandes piscines d’autrefois, destinées essentiellement à la pratique de la natation, ont laissé place à des bassins plus petits, adaptés à la taille des jardins d’aujourd’hui, et tournés davantage vers la détente et le jeu. En 30 ans, la taille moyenne des piscines s’est ainsi réduite de moitié pour n’occuper plus que 32 m² et 1,40 mètre de profondeur contre 1,80 mètre dans les années 1980 et 72 m². Sur le plan géographique, le marché trouve également de nouveaux débouchés en dehors de son bastion historique du Sud de la France en conquérant, par exemple, des régions comme la Bretagne, l’Alsace ou la Vendée. Mais corollaire à cette démocratisation, le prix moyen des bassins est en baisse, ce qui pèse sur l’évolution du marché en valeur. Moins chères, plus petites… les piscines d’aujourd’hui nécessitent un investissement moyen compris entre 18 000 et 25 000 € contre près du double il y a 10 ans. Ainsi, sur 12 mois à fin septembre, le chiffre d’affaires des professionnels du secteur n’a progressé que de 11 % pour atteindre les 2,1 Mds€, quand sur la même période l’année précédente, il avait évolué de 14 %. Autre tendance : la montée progressive des piscines hors-sol qui grignotent peu à peu des parts de marché même si elles restent minoritaires. Elles représentent aujourd’hui 41 % du parc installé, contre 37 % il y a 10 ans.
Les Echos Publishing 2017