Retour à la liste
05 Oct 2017 - Actualité

La gratuité pour doper la fréquentation des transports en commun ?

Avec 45 communes et 120 000 habitants, la communauté urbaine de Niort est devenue le 1er septembre 2017 la plus importante agglomération française à mettre en place la gratuité totale des transports. L’objectif ? Faire revenir les usagés dans des bus désertés. La mairie de Niort table ainsi sur une hausse de la fréquentation de 30 % d’ici septembre 2019. Jusqu’à maintenant, seules de petites villes avec des réseaux limités avaient fait ce choix, mais la gratuité commence à convaincre des communes de plus grande taille. Niort devrait ainsi être rapidement détrônée par Dunkerque et ses 200 000 habitants. La mairie de la ville du Nord avait, en effet, déjà mis en place la gratuité partielle sur son réseau (le week-end) et souhaite généraliser le dispositif en 2018 lors du renouvellement de son contrat avec Transdev. Si la gratuité convainc de plus en plus de communes, elle a aussi ses détracteurs. Ceux-ci reprochent la dévalorisation des services de mobilité, mais aussi le côté « trompeur » du dispositif. Les transports ne sont jamais réellement gratuits puisqu’ils sont in fine financés par les contribuables. À cet argument, le maire de Niort répond que la billetterie ne représentait de toute façon que 10 % du coût des voyages et que l’essentiel venait déjà du versement transport des entreprises.
Les Echos Publishing 2017