Retour à la liste
29 Août 2017 - Actualité

Le secteur de l’hébergement de plein air en pleine mutation !

Le confort des campings français ne cesse de s’améliorer. Pour preuve, le nombre d’emplacements équipés de structures fixes (bungalows ou autres) a augmenté de 20 % depuis 2010 alors que, dans le même temps, les emplacements nus (accueillant des tentes ou caravanes) ont diminué de 10 %. La plupart des campings proposent désormais de nombreux services collectifs comme des activités sportives et de loisirs (piscine, salle de fitness, concerts…), ainsi que des services de proximité (restauration, accueil d’enfants…). Les campings de luxe (4 ou 5 étoiles) représentent ainsi plus de 30 % des capacités totales de l’hôtellerie de plein air. Autre tendance de fond : la recherche d’expériences authentiques et l’intérêt croissant pour l’éco-tourisme. Inspirés du « glamping » (contraction entre glamour et camping) américain, de nouveaux concepts sont apparus sur le marché ces dernières années proposant des hébergements insolites comme des cabanes dans les arbres, des roulottes ou autres tipis. Ce type d’hébergement très prisé des clients permet de profiter de l’isolement et de la nature, tout en garantissant un certain niveau de confort. Et de plus en plus d’acteurs se positionnent sur ce créneau florissant. Ainsi, la start-up HomeCamper.com met en relation des campeurs et des propriétaires qui proposent des emplacements dans leurs jardins dans les endroits authentiques (cocon dans les arbres, parc de château, ferme chez un producteur bio…). Autre exemple, TipTop Europe, le partenaire de HomeCamper.com, offre des mini-caravanes inspirées de la « teardrop » américaine, une remorque de camping en forme de goutte d’eau. Cahute.eu, de son côté, propose des micro-maisons sur roues, qui peuvent être tractées par une berline. Les deux concepts ciblent des amoureux de la nature qui sont prêts à dépenser pour avoir la liberté, mais aussi le confort dans leurs déplacements : la « TipTop » peut être achetée à partir de 17 200 €, alors que le prix d’une « cahute » atteint 28 000 € !
Les Echos Publishing 2017