Retour à la liste
11 Juil 2017 - Actualité

Autour de 215 000 cadres devraient être recrutés en 2017

Dans sa note de conjoncture publiée le 7 juillet dernier, l’APEC s’est prêtée au difficile exercice des prévisions en matière de recrutement des cadres en France en 2017, 2018 et 2019. Pour mener à bien son étude, trois hypothèses ont été envisagées : le scénario d’une « croissance soutenue » portée par l’investissement et le commerce extérieur qui entraînerait une hausse du PIB de 1,6 % en 2017 et en 2018, puis de 1,8 % en 2019 ; le scénario d’une « croissance dynamique » dopée par l’investissement, le commerce extérieur et la consommation (+1,6 % du PIB en 2017, +1,8 % en 2018 et +2,1 % en 2019) et enfin le scénario d’une « croissance bridée » par les hésitations des agents économiques provoquées notamment par le Brexit ou certaines tensions internationales (+1,2 % en 2017, +1,1 % en 2018 et +1 % en 2019). Autour de 215 000 recrutements en 2017 Dans les deux premiers scénarios « croissance soutenue » ou « croissance dynamique », l’Apec table sur le recrutement de 214 800 cadres en 2017. En cas de « croissance bridée », en revanche, ses estimations tombent à 213 100. Un volume plus faible, mais qui reste néanmoins un record sur ces trente dernières années. Par la suite, les écarts se creusent : 225 400 (en 2018) et 236 900 (2019) embauches de cadres si la croissance est soutenue, 229 500 et 244 600 si elle est dynamique, et 218 000 et 220 700 si elle est bridée.
Les Echos Publishing 2017