Retour à la liste
04 Juil 2017 - Actualité

Vacances d’été : des intentions de départ au beau fixe

La 17e édition du baromètre réalisé par Ipsos pour Europ Assistance qui vient de paraître passe au crible dans 8 pays européens, via une enquête online de 1 000 personnes par pays, les vacances d’été des Européens. Intentions de départ, durée des vacances, budget moyen, destinations favorites, mode d’hébergement font partie des items analysés. Premier enseignement de l’enquête : des vacanciers plus nombreux cet été. En effet, les intentions de départ en vacances des Européens, qui avaient subi un net recul à l’été 2016, repartent à la hausse pour cette nouvelle saison estivale. Ainsi, 65 % des Français envisagent de partir en vacances cet été, soit 8 points de plus qu’en 2016. Cette tendance se retrouve dans la plupart des pays européens : progression de 8 points pour les Allemands (63 %), de 9 points pour les Italiens (61 %) et pour les Espagnols (58 %), et de 13 points pour les Belges (60 %). Deuxième enseignement : les vacanciers partiront moins longtemps. L’augmentation des prévisions de projets de vacances s’accompagne, en effet, d’un raccourcissement des séjours. En moyenne, les Européens partiront 1,9 semaine en vacances cet été (contre 2,4 semaines l’année précédente). S’agissant des Français, ceux-ci prendront 2 semaines (contre 2,7 semaines en 2016). Troisième enseignement de l‘enquête, qui est la conséquence logique de ces plus courts séjours, le budget moyen des vacanciers européens se réduit. Celui des Français, aligné sur la moyenne européenne, est de 1 982 € (contre 2 233 € en 2016), soit une baisse de 12 %. Les budgets moyens les plus modestes restent ceux des Italiens (1 737 €, en baisse de 15 %) et des Espagnols (1 651 €, en baisse de 12 %). A contrario, la Suisse (2 802 €), l’Autriche (2 423 €) et l’Allemagne (2 297 €) affichent une plus grande aisance financière. Côté destination, dans la continuité des années précédentes, les vacanciers européens vont privilégier les séjours intérieurs. Cette tendance est plus prononcée dans les pays latins : 63 % des Français envisagent de rester dans leur pays pour les vacances, tout comme la majorité des vacanciers italiens (56 %) et espagnols (52 %). Le séjour domestique est moins prédominant chez les Britanniques (31 %), les Allemands (28 %) et les Autrichiens (30 %). En termes de destinations étrangères, l’Espagne et l’Italie occupent la première place des destinations privilégiées par les vacanciers européens. En ce qui concerne la destination France, celle-ci occupe la première place des destinations à l’étranger pour cet été pour les Belges (à hauteur de 32 %), la deuxième place pour les Britanniques (à hauteur de 9 %) et la troisième place pour les Suisses (à hauteur de 19 %). Pour finir, l’hôtel (47 %) reste le mode d’hébergement privilégié pour les Européens, devant les solutions d’hébergement entre particuliers (35 %). À noter que l’hôtel arrive en tête dans tous les pays européens de l’enquête… sauf en France où la location saisonnière auprès de particuliers est plébiscitée (42 %) devant le séjour gratuit chez des amis, de la famille ou dans sa maison de vacances (37 %), tandis que le séjour à l’hôtel n’occupe que la troisième place (30 %).
Les Echos Publishing 2017