Retour à la liste
22 Juin 2017 - Actualité

La profession de taxi plus attractive que celle de VTC ?

Les chiffres publiés par la chambre des métiers et de l’artisanat sur les inscriptions aux sessions communes d’examen des chauffeurs de taxis et VTC montrent un regain d’attractivité pour la profession de taxi. Les inscriptions pour les épreuves spécifiques des taxis étaient, en effet, supérieures à celles pour les VTC au cours des sessions de mai. Elles représentaient ainsi 56 % le 15 mai et même les deux tiers le 31 mai. En parallèle, le prix des licences des taxis s’est redressé. Selon Yann Ricordel, le directeur général des Taxis Bleus, celui-ci atteint désormais entre 145 000 et 150 000 €, contre 120 000 € en 2016, un plancher historique. Il reste toutefois bien en deçà des coûts d’acquisition pratiqués en 2014, environ 240 000 €. Si le rapprochement des épreuves entre les 2 métiers constitue un 1er élément d’explication à ces évolutions, l’examen des taxis a été simplifié tandis que celui des VTC a été complexifié pour les rendre comparables. Mais, surtout, l’image de la profession de VTC a certainement pâti des mouvements sociaux contre Uber fin 2016 et début 2017, ainsi que de la publication des chiffres sur les revenus des chauffeurs par le Médiateur chargé de régler le conflit. Celui-ci avait conclu qu’un conducteur de VTC indépendant ne gagnait en moyenne que 1 700 € par mois pour 60 heures d’activités « à condition de maîtriser correctement ses charges » et sans congés, ni période de maladie.
Les Echos Publishing 2017