Retour à la liste
07 Juin 2017 - Actualité

Le canton de Genève inaugure un nouveau concept de pharmacie d’officine

Ni pharmacie hospitalière, ni officine de ville, Pharma24 se présente comme une pharmacie du 3e type. Inaugurée fin avril, elle est détenue conjointement par l’association PharmaGenève (le niveau cantonal de PharmaSuisse, organisation professionnelle des pharmaciens helvétiques) et par la chaîne de pharmacies Amavita, filiale du groupe de distribution Galenica. Son objectif : répondre aux nouveaux enjeux de la coordination des soins entre les secteurs ambulatoire et hospitalier. Située dans l’enceinte même de l’HUG, Pharma24 est ouverte 24 h/24 et 7 jours/7, afin d’assurer au mieux la prise en charge des patients sortant de l’hôpital et gérer la transition entre l’équipe hospitalière, le médecin traitant et la pharmacie habituelle du patient. Selon les autorités fédérales, 20 à 30 % des personnes hospitalisées ne trouvent pas immédiatement les médicaments qui leur sont prescrits. Pharma24 entend donc remédier à cette situation et éviter les ruptures dans le parcours de soins. Mais cette pharmacie d’un nouveau genre veut aussi aller plus loin car, outre la dispensation de médicaments, elle affiche une vocation académique, en s’associant avec la chaire de l’École de pharmacie Genève-Lausanne dédiée à la prise en charge pluridisciplinaire des patients. Et prévoit de collaborer avec l’Institution genevoise de maintien à domicile (IMAD) afin de participer au suivi des malades soignés à domicile. L’ouverture de cette nouvelle pharmacie suscite quelques inquiétudes parmi les officines indépendantes du canton de Genève. Dans la mesure où elle capte une partie des patients hospitalisés et qu’elle assure les gardes de jour comme de nuit, son volume d’activité sera très probablement supérieur à ce qu’avaient prévu ses actionnaires et dirigeants. Initialement estimé entre 2 et 3 millions de francs suisses (1,8 à 2,8 millions d’euros), son chiffre d’affaires annuel pourrait, en réalité, atteindre 17 millions de francs suisse, voire 40 millions... Le concept Pharma24, qui tend à se développer dans d’autres cantons (ceux de Zurich et d’Argovie notamment) n’est pas le seul à révolutionner l’officine helvétique. Dans les Grisons, à Chur, une pharmacie est depuis le mois de février intégrée à une maison de santé pluridisciplinaire (Medi-porta-Arzt und Apotheke Gleis D), avec la mission principale de prendre en charge les patients avant de les orienter si nécessaire vers les spécialistes et les généralistes y exerçant. Un concept d’officine gate-keeper qui permet à l’équipe officinale de se concentrer sur les actes pharmaceutiques et les services d’accompagnement aux patients plutôt que sur la vente de produits. La Suisse a la réputation d’être un pays conservateur. Mais en ce qui concerne l’évolution de l’exercice officinal, ces deux initiatives témoignent plutôt d’un esprit novateur dont les pharmaciens français pourraient utilement s’inspirer !
Les Echos Publishing 2017