Retour à la liste
23 Mai 2017 - Actualité

Le chômage repasse sous les 10 %

Les dernières estimations de l’Insee font apparaître une nouvelle baisse du chômage dans l’Hexagone. Ainsi, au sens du Bureau International du Travail (BIT), le taux de chômage a reculé de 0,4 % en France métropolitaine au 1er trimestre 2017, faisant passer le nombre de chômeurs sous la barre symbolique des 10 % de la population active, à 9,6 %. Une première depuis la fin de l’année 2012. Précision : selon la définition internationale adoptée en 1982 par le BIT, est considérée comme chômeur toute personne de 15 ans ou plus sans emploi (n’ayant pas travaillé au moins une heure durant une semaine de référence), disponible pour occuper un poste dans les 15 jours et étant en recherche active d’un travail depuis au moins 1 mois. Pour mémoire Le plus bas en termes de chômage de ces 15 dernières années a été atteint au 1er trimestre 2008 avec un taux de 7,2 %. Après, sans surprise, la crise financière a entamé son travail de destruction. Au 4e trimestre 2009, nous avons connu un premier pic à 9,5 %, suivi d’une légère décrue (9,1 % au 2e trimestre 2011). À compter du 4e trimestre 2012, le taux a dépassé les 10 % (un plus de 10,5 % étant atteint au 2e trimestre 2015) jusqu’à cette fameuse baisse de 0,4 % enregistrée au 1er trimestre 2017. Le chômage des jeunes en net repli En France métropolitaine, le chômage des jeunes (15-24 ans) est celui qui connaît le plus fort repli (-1,5 % au 1er trimestre 2017 et -2,6 % sur un an). Une bonne nouvelle qu’il faut néanmoins relativiser dans la mesure où le taux de chômage de cette catégorie, soit 23,3 %, reste de très loin le plus élevé. Les 25-49 ans, quant à eux, voient leur taux de chômage atteindre 8,7 %, après un recul de 0,4 % sur les 3 premiers mois de l’année et de 0,6 % sur un an. Enfin, les 50 ans et plus connaissent le même taux de chômage qu’en 2016 (soit 6,6 %).
Les Echos Publishing 2017